Pourquoi consulter?

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise raison d’aller voir un psy. Il n’est pas non plus nécessaire d’avoir clairement défini les raisons qui poussent à consulter pour se décider. Chaque demande, même à peine élaborée, a un intérêt. Cela peut aussi bien concerner des questions que l’on se pose sur une situation ponctuelle qu’un mal-être plus sévère. Cela peut aussi être simplement par curiosité !

De plus, même si c’est loin d’être le cas pour tous les élèves de grandes écoles, il est clairement établi que le vécu de la scolarité, notamment des classes préparatoires, peut engendrer un malaise, voire geler des questions fondamentales normalement développées vers cet âge.

Le parcours d’un élève de grande école reste, quoi qu’on en dise, particulier. La pression peut être intense avec des conséquences diverses : surinvestissement ou au contraire désinvestissement du travail, abus de drogues (alcool, cannabis…), affects anxio-dépressifs… Certains peuvent également rencontrer des difficultés dans les interactions sociales ou se questionner sur leurs futurs choix professionnels.

Les raisons pour consulter un psy, qu’elles soient en rapport ou non avec le statut « d’élève de grande école », ne manquent donc pas. Quel que soit le motif de consultation, il est fondamental de rappeler ici que le psychologue est soumis à un code déontologique strict. Il est autonome et soumis au secret professionnel. Ce qui se révèle dans son cabinet n’en sort pas.